Le temps vole trop vite… et le monde est en retard!

#BrunoLeprince #EcuadorXPalestina #Réélection #UE #CriseDeRégime? #VallsDémission

bl01

 

« Le temps vole » dit-on ici. Le temps court. Vite. Trop vite. Voilà déjà plus d’un mois que j’ai écrit la note qui devait signer enfin mon retour à l’écriture. Un peu plus d’un mois durant lequel les événements se sont bousculés dans le monde et dans ma vie… Je ne saurais commencer cette note sans parler de l’ami et camarade (camarade toujours mais ami surtout) qui nous a brutalement quitté jeudi dernier, je veux parler de Bruno Leprince.

 

 

bl02Je crois que Laurent Maffeïs a trouvé les mots juste pour décrire Bruno. « Un discret qui rayonne ». Bruno était exactement ça. Je me souviens de la première vraie conversation que nous avons eu ensemble. C’était dans la petite brasserie qui affectionnait tant, à deux pas de sa maison d’édition, située rue Le Prince, ironiquement. Ce jour-là j’ai découvert un homme d’une sensibilité rare, à l’écoute de l’autre avec la même minutie et le même sérieux qu’il lisait ses livres. Un homme qui ne s’ aventurait pas à donner imprudemment des conseils mais qui savait rassurer l’autre sur lui-même en lui faisant voir combien tout ce que nous vivons tous, aussi uniques soyons-nous et aussi uniques nos vies soient-elles,  est si communément et irrésistiblement humain. Un homme qui déplorait les mensonges et les bassesses mais qui curieusement ne méprisaient pas ceux qui les commettaient (chose que je n’ai, je l’avoue, jamais réussi à faire). Un homme qui savait apprécier simplement la beauté des choses et qui avait plaisir à faire connaître aux autres cette beauté. Un homme, un ami, au-delà du militant et de l’éditeur exemplaire, qui va me manquer beaucoup et dont je veux dire à ses plus proches qu’ils peuvent être fiers.

Lire la suite »

Le temps des retrouvailles

#Gouverner #Vivre #Lutter #AntiChevron #Gaza

paragraphe114 Juillet 2014. Comme le temps passe vite… Voila bientôt un an que je n’ai pas pu écrire sur ce blog. Çà me manquait beaucoup. Mais mes responsabilités au sein du gouvernement équatorien étaient telles que je n’ai pas trouvé le temps d’écrire. C’est donc avec un immense plaisir que, mes fonctions terminées, je reprends aujourd’hui l’habitude de m’asseoir a mon clavier.

La date n’est évidemment pas anodine. Ces derniers mois j’ai vécu et travaillé loin de la réalité française. Comme tous les expatriés, et bien que l’Équateur soit ma seconde patrie, je ressens parfois cette nostalgie, voire cette honte d’être loin du quotidien de mes proches et des combats de mes camarades français. C’est a eux que je voudrais dédier ce billet de retrouvailles. A eux qui m’ont soutenu dans la longue et difficile campagne que j’ai menée ici contre la transnationale Chevron.paragraphe2 A eux qui m’ont tenue informée tout ce temps de ce qui se passait en France et m’ont ainsi permis de ne pas perdre trop le fil de l’actualité politique (pénible) de mon pays. A eux, mais aussi a l’équipe qui m’a accompagné dans ces dix mois de campagne permanente,  et aux camarades du Parti de Gauche Équateur et de la toute nouvelle Université Populaire pour le Bien Vivre que nous avons créée ici avec plusieurs d’entre eux et avec des militants d’Alianza PAIS et des mouvements sociaux locaux.


Lire la suite »

Des multinationales, du pétrole et du gaz

#ChevronToxique #JusticePourlÉquateur #StopGuerreSyrie #11SeptembrePlusJamais #ConférenceMondialeRévolutionCitoyenne

petrole1 petrole2

Voilà bien longtemps que je n’ai pas pu m’asseoir tranquillement pour écrire. Je dois avouer que cela me manquait. Écrire est devenu au fil des mois une discipline personnelle, une habitude, qui m’aide à me retrouver dans la vie trépidante que j’ai la chance de mener. J’étais donc anxieuse ce dimanche de pouvoir enfin trouver le temps de ce moment privilégié.

petrole3L’été a été particulièrement dense ici en Équateur. De la mi-Juillet à début Août, j’ai eu l’immense bonheur de recevoir celui qui est un père politique pour moi: Jean-Luc Mélenchon. Un bonheur à la fois personnel et politique puisqu’avec le camarade Ricardo Patiño nous avons fait avancer le projet de “Forum Mondial pour la Révolution Citoyenne”, sur lequel nous travaillions depuis près d’un an. Par souci de lisibilité, nous avons décidé de changer le mot « Forum », trop identifié au « Forum de Sao Paulo », l’équivalent du Parti de la Gauche Européenne en Amérique latine, par le mot « Conférence ». Le mot a l’avantage de bien signifier ce que nous construisons. Au niveau international, les « Conférences » sont des réunions de représentants de haut niveau en vue de régler des problèmes politiques mondiaux. Dans la pratique quotidienne, les « Conférences » sont des réunions où des personnes discutent de travaux communs avec, généralement, des exposants reconnus pour leurs connaissances et leur expérience sur le sujet dont on traite. Or la « Conférence Mondiale pour la Révolution Citoyenne » se veut précisément être un lieu de débat et d’innovation politique d’où naîtrons des idées, des lois et des campagnes nouvelles dans l’intérêt de l’Humanité. Je ne peux vous en dire plus pour l’instant : ses fondateurs travaillent encore à préciser la structure et l’objectif de cette Conférence permanente. Mais je vous garantis que vous en aurez bientôt des nouvelles 😉

Lire la suite »

L’initiative Yasuni ITT ne doit pas avoir été en vain!

Première réaction à chaud à l'annonce courageuse du Président Rafael Correa

yasuni1  yasuni2

L’Equateur et son président viennent de prendre une décision douloureuse.

Depuis Septembre 2007, le gouvernement de la Révolution Citoyenne avait à cœur de faire fonctionner le premier mécanisme international mettant concrètement en œuvre le principe onusien de responsabilité partagée mais différenciée dans la lutte contre le changement climatique et les questions environementales globales.

Le système proposé concernait Yasuni-ITT (sigle venant du nom des trois forages d’exploration qui se trouvent dans la zone : Ishpingo-Tambococha-Tiputini),consistait en l’idée de renoncer à ne pas exploiter les 850 millions de barils de pétrole (20% des réserves de pétrole du pays) situés dans le Parc Yasuní, une réserve naturelle qui contient une des plus importantes biodiversité dans le monde et qui est habitée par des communautés indigènes d’Amazonie.

Lire la suite »

Chevron-Texaco / Chevron Toxico !

Ne les laissez pas nous voler notre temps et nous pourrir la vie.

 

chevron1chevron2

Chevron-Texaco: une firme toxique

chevron3L’entreprise étatsunienne Texaco, rachetée par Chevron, la deuxième entreprise pétrolière étatsunienne et la sixième du monde, en 2002, a opéré en Equateur de 1964 á 1992. Elle a creusé des centaines de puits dans le nord de l’Amazonie équatorienne. Entre 1972 et 1992 l’entreprise a extrait 1,5 millions de barils de pétrole. Jusque-là rien d’anormal. Oui mais voilà : dans le même laps de temps, Texaco a déversé dans l’Amazonie équatorienne pas moins de 71 millions de litres de résidus de pétrole et 64 millions de litres de pétrole brut sur plus de 2 hectares. Vous avez bien lu ! Des dizaines et des dizaines de millions de déchets toxiques (« résidus ») et de pétrole ont été intentionnellement déversé dans les eaux des rivières amazoniennes. Les mêmes eaux dans lesquelles les populations boivent, pêchent et se baignent ! On a poussé le crime à l’époque jusqu’à faire croire aux populations que les eaux contaminées par le pétrole les rendraient plus forts, qu’elles étaient grâce au pétrole devenues riches en minéraux et en vitamines… Résultats : les cancers, les malformations, les infections en tous genres et autres maladies directement liés au pétrole se comptent par milliers dans cette zone du pays.

Lire la suite »

La « vieille politique » doit disparaître !

#StopNéocolonialisme #StopNotabiliarismePolitique #ViveLaRévolutionCitoyenne

quitob1quitob2

Je devais être à Bruxelles ce week-end pour le travail. Finalement mon voyage s’est annulé. Je suis donc à Quito, chez moi, et j’avoue que je savoure ce moment de calme où je peux enfin me poser pour écrire quelques lignes. Il faut dire que les dernières semaines ont été remuantes. Entre l’affaire Snowden (dont je vous invite à lire un décryptage pertinent, loin du roman que s’inventent les journaux dominants et les soi-disant experts qui les croient, sur le tout nouveau blog d’Eduardo Meneses et le détestable attentat contre le Président Evo Morales dont le gouvernement français s’est rendu responsable au premier chef.

Lire la suite »