Déclarations et Communiqués

Pousser des idées pour que leur temps vienne…et ne rien lâcher en chemin

Cette année 2014 est l’une des années les plus difficiles qu’il m’ait été donné de vivre. Mon silence sur ce blog s’est fait l’écho de ces difficultés, trop dures, souvent, à mettre en mot. Je cherche en moi la force de faire de 2015 une année d’écriture et de lutte, de retrouver une forme de créativité dans ces deux exercices qui, en plus de la photographie, sont ma passion dans la vie.

Le 23 Septembre dernier j’avais commencé une note. Elle devait traiter de mon voyage en France le mois suivant, du travail que je réalisais aux côtés de Pedro Páez Pérez, le génial penseur du système proposé pour l’initiative Yasuní ITT (initialement pensé pour Sarayaku), du Système d’Unique de Compensations de paiements Régional (SUCRE), actuel Super-intendant de Contrôle de Pouvoir du Marché (sorte d’Autorité de la Concurrence ayant pour bit le Bien Vivre et l’intérêt général avant tout) en Équateur et surtout, surtout, un grand ami, un vrai ami comme il m’a été donné de voir qu’il en existe peu dans certaines sphères (proches du pouvoir).

Lire la suite »

Le Parti de Gauche demande que le gouvernement français fasse immédiatement des excuses au président Morales

COMMUNIQUE DU PARTI DE GAUCHE

14Le gouvernement français a refusé l’accès de son espace aérien au Président Evo Morales.

Pendant un temps, le gouvernement a décidé de refuser l’accès à l’espace aérien français au president de la Bolivie au prétexte de soupçons infondés sur la présence à bord de l’avion présidentiel d’Edward Snowden.

Il s’ est ensuite rétracté lorsque les autorités boliviennes ont informé Paris que le jeune lanceur d’alerte n’était pas dans l’avion.

Quoi qu’il en soit, cette attitude est grave. En traitant ainsi le président Evo Morales Ayma comme un potentiel dangereux terroriste, le gouvernement français a commis une lourde faute politique et diplomatique qui n’honnore pas notre pays déjà si malmené par son alignement atlantiste.

Cette attitude signe l ‘asservissement de notre gouvernement aux intérêts des Etats-Unis qui pourtant nous espionnent. Les conditions que la France a imposé au président bolivien pour que ce dernier puisse survoler notre territoire sont inacceptables.

Le Parti de Gauche demande au gouvernement français de présenter des excuses au gouvernement bolivien et à son premier représentant, le président Evo Morales Ayma.

Le Parti de Gauche demande en outre que le gouvernement français cesse d’aider le gouvernement étatsunien responsable d’espionnage au niveau mondial et soutienne celui qui a permis de faire éclater la vérité au grand jour, Edward Snowden.

La France doit lui accorder l’asile politique.

Le Parti de Gauche salue le triomphe exemplaire de l’égalité des droits en Uruguay

Par Céline Meneses et Jean-Charles Lallemand

uruguay-droits71 voix pour sur 92 votants. Le vote est sans appel. Il est historique.

L’Uruguay est devenu ce mercredi 10 avril le deuxième Etat latino-américain (après l’Argentine) et le douzième Etat du Monde à adopter une loi nationale ouvrant le droit au mariage à toutes et à tous.

Le projet de loi, venu du collectif citoyen des « Moutons noirs » et soutenu par le gouvernement du Frente Amplio et son président José Mujica permet non seulement aux conjoints de se marier quel que soit leur genre mais aussi de reconnaître la filiation fondé sur l’engagement avec transmission du nom des deux parents pour enfants nés dans le cadre d’un mariage entre personnes homosexuelles ainsi que le droit pour les couples homosexuels d’adopter ensemble des enfants.

Lire la suite »

Signons la pétition contre les violences et les tortures policières en Grèce !

Commission Europe du Parti de Gauche (Merci à: Eleni Ferlet, Magali Escot, Martine Billard, Djordje Kuzmanovic et Céline Meneses)

Aujourd’hui en Grèce, les violences sociales des politiques capitalistes de la Troïka (FMI, BCE, UE) et les violations des processus parlementaires par le gouvernement en place vont de pair avec les violences policières. La torture est la seule réponse faite aux citoyens qui élèvent la voix est la réponse contre le sort que leur inflige un pouvoir qui ne veut rien lâcher. Les exactions policières de plus en plus courantes sont l’expression d’une oligarchie prête à utiliser la violence sans limite pour maintenir ses avantages au détriment d’un peuple spolié.

comité grecLes violences d’Etat légitiment les nombreux actes barbares perpétrés par Aube dorée notamment vis-à-vis des immigrés, violences dont la police est souvent complice. A l’heure où le peuple lutte quotidiennement pour sa survie et pour que subsiste l’intérêt général, ce climat rappelle les heures les plus sombres de l’Histoire grecque.

Lire la suite »

Non à la privatisation du National Health Service !

nhs logoComme toujours lorsque je suis en séance parlementaire à Strasbourg, je dispose de peu de temps libre.
Je prends néanmoins quelques minutes pour vous faire connaître le communiqués de mes camarades du Parti de Gauche Londres contre la privatisation du service de santé publique en Grande Bretagne et la négation démocratique qui l’accompagne. Bravo à mes camarades londoniens toujours sur le pied de guerre aux côté de la gauche et des mouvements sociaux de la capitale britannique!

Non à la privatisation du National Health Service !
Parti de Gauche Londres.

Le Parti de Gauche Londres condamne la tentative de privatisation du NHS (Sécurité Sociale britannique) par le gouvernement britannique. Ce projet de loi s’inscrit dans le contexte de l’impasse austéritaire qui tire toute l’Union Européenne dans une terrible récession.

Lire la suite »

Portugal: quand un projet de loi citoyenne contre la précarité embarrasse la droite et le Ps

Par Bruno Fialho et Céline Meneses

Lei-Contra-a-PrecariedadeSolidarité avec les dizaines de milliers de Portugaises et portugais défendant la Loi d’initiative populaire contre la précarité !

Ce vendredi 25 janvier 2013, l’Assemblée de la République a étudié la seconde Loi d’initiative Populaire de l’histoire du pays.

Cette proposition de Loi contre la précarité a reçu la signature de plus de 40 000 citoyennes et citoyens. Elle a été préparée par des milliers de citoyennes et citoyens, des associations de précaires (Précarios Inflexiveis, FERVE etc), de chômeurs, des syndicats (en particulier la CGTP).
Au moment où droite et sociaux libéraux tentent de convaincre l’ensemble de la population qu’il n’y a pas d’alternative possible, des initiatives citoyennes de ce type sont plus que jamais nécessaires.
Elles prouvent que les citoyens savent promouvoir des alternatives à la précarité et au chômage et opposer à leurs dirigeants une volonté populaire claire pour quelles soient misent en applications.

Lire la suite »