PGE/FSP

NON à une OTAN économique !

Grand-MarcheBureau Exécutif du PGE
Sofia, 20 Avril 2013

Voici peu le président Obama a fait resurgir le vieux projet d’installation d’une zone de libre-échange transatlantique renforcée entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Des deux côtés de l’Atlantique, on affirme qu’un accord devrait être conclu dans deux ans.

Ce projet, négocié dans une totale opacité et au mépris des règles démocratiques, avec la totale complicité des instances européennes vise, notamment, à poursuivre le démantèlement du secteur public, des protections sociales, à fragiliser l’emploi et les normes environnementales. Pour le dire clairement, il s’agit de soumettre l’ensemble des conquêtes que les peuples européens ont forgées au cours de décennies de luttes, aux visées mercantilistes des Etats-Unis et de la Troïka (Union européenne, Banque centrale européenne, FMI). C’est ce qui a été démontré, sur le continent américain, par la mise en œuvre du traité Alena («Association du libre-échange nord-américain») qui voit un pays comme le Mexique, naguère grand producteur de maïs et berceau de cette céréale, devoir maintenant en importer dans une version génétiquement modifiée. En Europe, l’exemple chypriote illustre de façon dramatiquement éloquente l’inhumanité des amères recettes ultralibérales.

Lire la suite »

Le PGE soutient pleinement la Révolution vénézuélienne

maduro-presidente_2375_11Bureau exécutif du PGE
Sofia, 20 avril 2013

Le PGE exprime son soutien au peuple vénézuélien pour sa participation massive à l’élection présidentielle qui a eu lieu le 14 Avril, laquelle ratifie sa volonté démocratique.

Le PGE félicite le Président Nicolás Maduro pour son élection comme président de la République Bolivarienne du Venezuela.

En particulier, le PGE insiste sur la transparence et la clarté des résultats, certifiés à nouveau par le CNE (Conseil National Electoral), l’autorité compétente selon la Constitution vénézuélienne.

Il demande à tous les secteurs de respecter les résultats électoraux officiels donnés par le CNE et, en cas de controverse, appelle à utiliser les voies institutionnelles existantes.

Lire la suite »

Le PGE soutient pleinement la révolution cubaine et les processus de gauche en Amérique latine

construccion-socialismoBureau Exécutif du PGE
Sofia, 20 Avril 2013

Le PGE a toujours soutenu la volonté des pays d’Amérique latine et des Caraïbes de construire un développement autonome.

Nous insistons pour qu’il soit enfin mis un terme au blocus barbare qui depuis plus d’un demi siècle, opprime Cuba. Les relations pacifiques et bénéfiques ont besoin de ponts, pas de punitions illégales mises en œuvres pour des raisons idéologiques et économiques contre la volonté de la société cubaine. Nous rejetons la soi-disant « position commune de l’UE contre Cuba », qui est profondément conflictuelle et inspiré par l’impérialisme USA.

Lire la suite »

Le Parti de la Gauche Européenne solidaire du peuple chypriote dans sa lutte contre le Memorandum

Parti de la Gauche européenne

LES CHYPRIOTES MANIFESTENT CONTRE LE PLAN DE SAUVETAGEÀ l’occasion de la réunion à Athènes, le 27 mars 2013, de son secrétariat, le Parti de la Gauche européenne souhaite exprimer sa solidarité avec le peuple chypriote et sa lutte contre l’imposition d’un memorandum d’austérité.

1. Les développements à Chypre indiquent une nouvelle étape dans la dérive dez l’UE, caractérisée par une escalade encore plus violente de l’autoritarisme néolibéral, contre la démocratie et la souveraineté populaire. La décision concernant Chypre est probablement le nouveau plan universel pour tous les états de l’Eurozone surendettés. Le NON du Parlement chypriote, en opposition avec l’attitude soumise du nouveau Président de droite, Anastasiades, a été brutalement attaqué par la Troïka qui a exigé que la prochaine décision soit approuvée sans vote du Parlement.

Lire la suite »

10ème anniversaire de la guerre en Irak

Le Parti de la Gauche européenne

Guerre en IrakCe mercredi 20 mars, le 10ème anniversaire de la guerre contre l’Irak, engagée par les Etats-Unis d’Amérique, trouve sa place. Après dix ans, il est connu que l’information a été manipulée, sous le prétexte de l’existence d’armes de destruction massive, qui ne furent jamais trouvées, que la guerre est responsable de centaines de milliers de décès, de la destruction du pays, et le laisse dans les mains d’Al Qaïda. Les assassinats de civils, parmi lesquels divers journalistes, et dix ans de famine et de misère sont le résultat de cette guerre, comme toutes les guerres. L’occupation par les Etats-Unis jusqu’à décembre 2009, dans un moment où la torture n’en finit pas.

Le Parti de la Gauche Européenne dénonce cette guerre comme un acte de tromperie et un manque brutal de respect des droits humains envers un peuple. L’Irak est devenu un des pays les plus violents et les plus dangereux et est la scène quotidienne d’attaques motivées par des raisons religieuses, régionales, ethniques et politiques.

En ce moment où, partout dans le monde, des centaines de membres d’organisations de défense des droits humains condamnent les actes de guerre et appellent au droit au remboursement des dommages pour toutes les victimes et les personnes atteintes, le Parti de la Gauche européenne se joint à cette pétition.

(traduction:  Jean&Nicole – PCWB)

Le PGE déplore la mort d’Hugo Chavez et souhaite un processus pacifique au peuple vénézuélien

Parti de la gauche européenne

gauche europeenneLe Parti de la gauche européenne  pleure la mort d’Hugo Chavez, survenue hier, après une longue lutte contre le cancer.
Nous adressons nos condoléances en premier lieu à sa famille et ses amis, mais aussi à l’ensemble du peuple vénézuélien, qui élection après élection, n’a cesser de lui renouveler sa confiance.

Ce soutien populaire démontre que sa lutte permanente, et celle de ses gouvernements, pour construire la République bolivarienne du Venezuela, caractérisée par la justice, la solidarité et une autre répartition des richesses , l’accès pour tous à l’éducation, à la santé et à la culture.

Toutes ces réalisations ont été et sont très appréciés des Vénézuéliens qui,  malgré les pressions de toutes sortes – y compris la tentative de coup d’Etat – venant de l’extérieur comme de l’oligarchie vénézuélienne, ont soutenu la révolution bolivarienne et son leader jusqu’à la fin.

Il convient de rappeler que, dans ces temps où la démocratie recule en Europe, la démocratie participative au Venezuelaest devenue une marque de fabrique, et que le Président Chavez a joué un rôle fondamental pour une construction régionale en Amérique Latine et dans les Caraïbes, avec des structures telles que l’ALBA, plus forte et plus démocratique.

Nous souhaitons au peuple vénézuélien un processus pacifique, et un résultat final qui renforcera le développement progressiste et transformateur du pays.