Thème: démocratie?

Récits depuis la Puerta del Sol : samedi 28 mai

Samedi soir. Nouveau succès pour le mouvement! Une fois encore la place est comble! Nous sommes aussi nombreux qu’hier! Plus nombreux peut-être! Les intervenant-e-s sont très impressioné-e-s. Certains le sont tellement qu’ils n’arrivent même pas à parler!

Une jeune femme, Xema, est invitée par l’assemblée à venir parler. Elle vient tout juste d’arriver de Barcelone. Elle tremble. Elle n’avait pas prévu de parler devant 10000 personnes! Elle raconte la résistance pacifique et les coups de policiers, la peur et les blessures des résistant-e-s. « Il y avait beaucoup de sang, des gens avec des blessures crâniennes, des tonnes de coups« . Elle est émue aux larmes et très marquée par ces violences. Elle finit en disant « Leurs coups ne nous diviseront pas, ils nous unissent. Et je suis très heureuse de voir que nous sommes plus unis que jamais. »

Lire la suite »

Récits depuis la Puerta del Sol : vendredi 27 mai

Vendredi 27 mai. Ce matin ça sent l’eau de Javel sur le campement. Partout les copains  s’activent armés de balais et de sceaux d’eau. Avec Leila on allucine. C’est déjà propre et organisé d’habitude mais là… »On dirait plus un campement! » s’exclame ma  camarade Leila Chaibi. On comprend  assez vite ce qui se passe. Ce matin, on passe un contrôle sanitaire.

« Attention, attention! Grande nouvelle! On vous annonce qu’on a passé le contrôle sanitaire avec succès! No nos vamoooos! » nous annonce-t-on au micro. Les applaudissements et les cris de joie retentissent dans tout le campement.on félicite les coapins qui ont bossé comme des fous et on commence à chanter. « Oéé Oéé Oééé Oééé Oéé Oéé ils l’appellent démocratie mais ce n’en est pas une! Oéé Oéé Oééé Oééé Oéé Oéé c’est une dictature voilà ce que c’est!« …et tant pis pour celles et ceux qui dorment encore!

Lire la suite »

Récits depuis la Puerta del Sol : jeudi 26 mai

Jeudi soir, le campement de la Puerta del Sol avait convoqué un grand  rassemblement pour protester contre la loi dite du  » pensionazo « . Cette loi qui réduit les pensions de retraites de 15% et fait passer l’âge de la retraite de 65 à 67 ans ! Le matin, alors que la révolte gronde dans le pays, la majorité PSOE-PP a décidé d’approuver cette loi au parlement espagnol ! Un crachat de plus à la gueule du peuple en lutte. Sur la place, la rage est palpable. On la calme en chantant en chœur : « Oéé Oéé Oééé Oééé Oéé Oéé ils l’appellent démocratie mais ce n’en est pas une ! Oéé Oéé Oééé Oééé Oéé Oéé c’est une dictature voilà ce que c’est ! » Décision est spontanément prise de marcher jusqu’au Parlement et d’inviter les députés à venir écouter l’assemblée générale des indignés. Peine perdue ! La police a reçu consigne de ne pas nous laisser approcher. Les négociations ne mèneront nulle part. Les  » représentants du peuple  » ne veulent pas entendre ce que ce dernier a à lui dire.

Lire la suite »

Récits depuis la Puerta del Sol : mercredi 25 mai

Mercredi matin. Contrairement aux rumeurs lancées par les médias, le mouvement ne faiblit pas. C’est même l’inverse. Le campement grossit de jour en jour. Tellement que, d’un jour à l’autre, il est difficile de retrouver son chemin sur la place. A 11h, chacun peut abandonner son poste pour assister à l’assemblée générale. Il y a une commission dont on parle peu mais qui a un rôle crucial dans le mouvement. C’est la  » commission légale « . Des avocats se relaient sur le campement. Ils sont une centaine à soutenir le mouvement. Il y en a toujours au moins trois de garde. Si la police cherche un interlocuteur, elle doit passer par eux. En cas d’expulsion, un protocole existe. Il faut  » rester calmes, s’asseoir et prendre son voisin par le bras ». Durant l’opération, les avocats de garde donneront leurs noms au micro et appelleront la centaine d’avocats qui soutiennent le mouvement. Tous viendront avec un panneau  » avocat indigné « . De quoi démentir les accusations de la droite qui laissent entendre que ce mouvement n’est constitué que de  » jeunes punks « .

L’urgence depuis hier, et face aux multiples tentatives de déstabilisations, ce sont les travaux d’élaboration du Manifeste de la Puerta del Sol. Ils avancent peu à peu. L’assemblée générale du lendemain sera amenée à se prononcer sur plusieurs points qui font consensus dans la plupart des groupes de travail et les assemblées de quartier interrogées : la réforme de la loi électorale pour plus de participation citoyenne, la lutte contre la corruption et pour la transparence, la séparation des pouvoirs judiciaires et politiques et la mise en demeure des responsables de la crise d’en assumer les conséquences.

Lire la suite »

Récits depuis la Puerta del Sol : mardi 24 mai

Mardi matin, on attendait peu de monde pour l’assemblée générale convoquée plus tôt qu’à l’accoutumée. Erreur ! Une fois de plus, la place est comble! Les employé-e-s des services de propreté de la ville de Madrid on fait parvenir un message à l’assemblée. « Nous vous remercions pour tout ce que vous faites et pour votre collaboration. Nous nous sentons représentés par vous. Nous avons un travail mais nous sommes précaires. Nous n’avons pas le droit de venir prendre la parole dans vos assemblées générales parce que nous sommes en uniformes. Mais nous tenions à vous dire ceci : merci, merci, merci ! » Le message a été reçu par des cris et des applaudissements appuyés de l’assemblée générale.

Un autre sujet a remué toute l’assistance. La commission extension, qui coordonne l’extension du mouvement en Espagne et partout dans le monde, annonce l’expulsion des 300 personnes du campement de Lyon la veille au soir par les forces de police. Un tonnerre d’applaudissements a salué la décision des camarades de Lyon de retourner place Bellecour le soir même. On s’est même mis d’accord sur un communiqué de soutien, envoyé sur le champ aux indignés lyonnais. Le voici : « Nous, depuis la Puerta del Sol, dénonçons l’expulsion du campement de Lyon par les forces de police qui a eu lieu cette nuit. Nous voulons transmettre à nos amis et amies de Lyon tout notre soutien. Nous serons particulièrement attentives et attentifs à ce qui se passera durant votre rassemblement de ce soir place Bellecour. Fuerza Lyon ! Que no ! Que no nos vamos ! »

Lire la suite »

Récits depuis la Puerta del Sol : lundi 23 mai

Lundi matin, au lendemain des élections régionales et municipales, les discussions  vont bon train. Les résultats sont à l’image de la politique menée ces derniers mois par le gouvernement de José Luis Zapatero : majoritairement à droite.

Plus de 23 millions d’espagnol-e-s, soit 66,2% des citoyen-ne-s inscrit-e-s sur les listes électorales, se sont déplacé-e-s dimanche pour voter. Officiellement  » l’abstention n’augmente pas « . Cela dépend de l’angle sous lequel on prend les choses. On est effectivement 3 % au-dessus de la participation de 2007 à ces élections. Mais on est aussi largement en-dessous des 73,5% de votant-e-s des élections législatives de 2008. Par ailleurs, un nombre signifiant de votant-e-s a décidé de mettre un bulletin blanc ou nul dans l’urne (près de 6%). La désaffection électorale n’est donc pas négligeable.

Lire la suite »