Thème: Gaza

Le PGE condamne l’escalade de violence mise en oeuvre par le gouvernement d’Israël dans la bande de Gaza et invite instamment l’UE à reconnaître l’Etat palestinien

Bureau Exécutif du PGE, Copenhague, 2012-11-17/18

L’assassinat par l’armée d’Israël du chef militaire du Hamas Ahmed Jabri vise à empêcher la reconnaissance par les Nations Unies de l’Etat palestinien, en provoquant une réaction du Hamas et en tirant profit de la violence créée en vue des prochaines élections israéliennes afin d’accroître l’influence du gouvernement de droite. Avec l’escalade de la violence, provoquant des dizaines de meurtres parmi la population palestinienne et la menace d’une intervention israélienne terrestre et d’une guerre, le but réel pour le gouvernement d’Israël est d’empêcher la reconnaissance de l’État Palestinien.

Nous apprécions les efforts diplomatiques déployés par le Président Abbas afin d’accélérer la reconnaissance des Nations Unies qui permettrait à la résolution pacifique du conflit du Moyen-Orient.

Nous demandons instamment aux Etats européens de soutenir la reconnaissance de l’État Palestinien à l’ONU et de condamner l’escalade israélienne de la violence, ainsi que de suspendre l’accord de libre échange UE-Israël qui a été récemment renforcé.

Lire la suite »

Les attaques meurtrières sur Gaza doivent être sanctionnées!

Par Sakina Faouzi, Ramzi Keabaïli et Céline Meneses

Le Parti de Gauche condamne les bombardements meurtriers de la bande de Gaza par l’armée israélienne et l’intensification prévue de l’opération « Pilier de défense » par voie terrestre.

Loin d’être une riposte à des tirs de roquettes sur Israël, ils constituent une politique terroriste délibérée du gouvernement sortant de Benjamin Netanyahou, à visée clairement électoraliste. Ces massacres sont la prolongation du blocus de Gaza, des politiques d’Apartheid et de colonisation qui ont été mises en oeuvre par  les gouvernements israéliens, et en aucun cas une « escalade » entre deux parties égales qui s’affrontent.

Le Parti de Gauche appelle à des sanctions économiques ciblées immédiates contre l’Etat d’Israël. Il salue les rassemblements unitaires qui se sont tenus partout en France en cette fin de semaine pour l’arrêt des bombardements et contre l’impunité de l’Etat d’Israël. Il condamne la répression sanglante des manifestations de protestation ayant eu lieu en Cisjordanie occupée.