Thème: Roumanie

Roumanie : on prend les mêmes et on recommence ?

Lundi, Emil Broc, le premier ministre roumain, membre du parti libéral démocrate (PPE) démissionnait et avec lui tout son gouvernement suite aux manifestations qui ont eu lieu tout au long du mois de Janvier. Les manifestants réclamaient la fin des politiques d’austérité administrées par le FMI depuis 2009 et la démission du gouvernement qui les applique.

Le peuple attend des élections anticipées mais le président Basescu, membre du parti libéral démocrate libéral lui aussi, a pour le moment choisi de nommer Mihai Razvan Ungureanu. Ce libéral était jusque-là directeur des Services des renseignements extérieurs (SRE- équivalent de la DGSE française), à la tête d’un gouvernement vraisemblablement « technique ».

Lire la suite »

La Gauche européenne condamne la politique à courte vue des institutions de l’UE à propos de la montée de l’extrême droite

Parti de la Gauche Européenne

Le Parti de la gauche européenne condamne les déclarations publiques sans précédent du président roumain Basescu faites le 22 juin 2011. Dans son interview télévisée le président roumain a justifié et glorifié les actions des criminels de guerre et de l’allié d’Hitler, Ion Antonescu, déclarant que s’il avait été à sa place il y a 70 ans, en 1941, il aurait procédé de la même manière. Cette déclaration est d’autant plus provocatrice qu’elle a été formulé l’occasion du 70ème anniversaire de l’attaque d’Hitler et de ses alliés sur l’Union soviétique.

Le PGE regrette le manque de réaction de la part des institutions de l’UE et de son leadership à propos des déclarations irresponsables d’un président d’un état membre de l’UE. La déclaration récente de Basescu n’est pas le premier et unique cas de manifestations néo-fascistes dans l’Europe actuelle. Nous attirons l’attention des institutions de l’UE sur la montée de l’extrême-droite, des mouvements néo-fascistes dans différentes parties de l’Europe. Dans ce domaine, nous rappelons aussi ladite «marche de la Liberté» à Riga, le 16 mars de cette année, organisée avec la participation de vétérans SS et des autorités officielles de Lettonie.

Lire la suite »